Pourquoi investir dans les actifs alternatifs ?

Vincent Juvyns, Mei 2019

Il n’existe pas d’alternative, malheureusement… Vraiment ?

L’expansion économique qui a suivi la crise se révèle être de longue durée mais aussi relativement faible. Dans un tel contexte, peu de banques centrales ont été en mesure de normaliser les taux d’intérêt ou leurs bilans, et les investisseurs ont donc eu du mal à obtenir les rendements souhaités sur leurs investissements. Nous entendons souvent les investisseurs dire qu’ils n’ont pas d’autre solution que de rester exposés aux actifs risqués, aux dépens d’actifs sûrs mais à faible rendement.

Si cette stratégie s’est avérée payante pendant la majeure partie du cycle économique, nous pensons que les investisseurs devraient envisager d’autres options pour renforcer la résilience de leurs portefeuilles à mesure que le cycle évolue, afin de se préparer à un éventuel ralentissement.

Nous savons cependant que cela est plus facile à dire qu’à faire, dans un environnement où les rendements des emprunts d’État de référence sont bas, et en particulier ici, en Europe. Le potentiel de hausse des prix des emprunts d’État, face à une baisse éventuelle du cours des actions, est plus limité que lors des précédentes phases de ralentissement. Les liquidités en Europe - dont les rendements réels sont négatifs - constituent une proposition tout aussi peu attrayante.

En conséquence, les investisseurs pourraient avoir intérêt à repenser leurs principes de diversification et à élargir leur horizon au-delà des classes d’actifs traditionnelles, afin d’accroître la résilience de leurs portefeuilles tout en dégageant des rendements réels positifs. La bonne nouvelle… c’est qu’il existe bien une alternative pour ce faire.

Les investissements alternatifs, qu’est-ce que c’est ?

Les stratégies alternatives sont généralement définies comme des investissements dans des actifs autres que des actions, des obligations et des liquidités. Elles incluent des investissements dans des actifs privés (qui ne sont pas cotés en bourse) ainsi que des stratégies qui utilisent des approches non traditionnelles, telles que la possibilité de tirer profit d’une chute du marché actions. C’est un univers d’investissement large et hétérogène, qui peut être divisé en deux catégories principales : les « amplificateurs de performance » et les « diversificateurs ».

Le Graphique 1 - tiré de notre récente publication, le Guide des investissements alternatifs - illustre les rendements offerts par les principaux marchés alternatifs. Les « amplificateurs de performance » sont des stratégies, telles que le crédit privé ou le private equity, qui visent à générer des performances supérieures à celles des marchés publics. Bien sûr, rien n’est gratuit. Ce rendement plus élevé vient en compensation du niveau de liquidité inférieur qu’offrent ces marchés. Cependant, ce dernier aspect n’est pas nécessairement un problème pour des investisseurs à long terme, qui sont en mesure de conserver leurs actifs tout au long du cycle.

2 POURQUOI INVESTIR DANS LES ACTIFS ALTERNATIFS ? DANS L’ESPRIT DES INVESTISSEURS GRAPHIQUE 1: D’AUTRES ALTERNATIVES DE RENDEMENT

Rendement par classe d’actifs, en %


 

Sources : BAML, Barclays, Bloomberg, Clarkson, Cliffwater, Drewry Maritime Consultants, Réserve fédérale américaine, FTSE, MSCI, NCREIF, FactSet, J.P. Morgan Asset Management. Les rendements sont en date du 31/03/19, à l’exception des transports internationaux, des infrastructures mondiales (30/09/2018), des prêts directs, de la région EMEA, de la région APAC et de l’immobilier américain (31/12/18). Transports internationaux : les rendements à effet de levier des actifs de transport sont calculés en tant que différence entre les taux d’affrètement (revenus de location), les charges d’exploitation, l’amortissement de la dette et les charges d’intérêts, en pourcentage de la valeur des capitaux propres. Les rendements pour chacun des moyens de transport ci-dessus sont calculés, puis des pondérations sont appliquées respectivement pour obtenir les rendements à effet de levier actuels des transports internationaux. Titres privilégiés : indice BAML Hybrid Preferred Securities Index. Haut rendement américain : indice Bloomberg US Aggregate Corporate High Yield Index. Infrastructures mondiales : indice MSCI Global Infrastructure Asset Index-Low risk. Immobilier américain : indice NCREIF-ODCE Index. FPI mondiaux : indice FTSE NAREIT Global REITs Index. Actions mondiales : indice MSCI AC World ex-U.S. Index. Bons du Trésor américain à 10 ans : rendement des bons du Trésor américain à 10 ans. Actions américaines : indice MSCI USA Index. Immobilier primaire européen : indice IPD Global Property Fund Index - Europe continentale. Immobilier primaire Asie-Pacifique (APAC) : indice IPD Global Property Fund Index - Asie-Pacifique. Emprunts d’État européens à 7-10 ans : indice Bloomberg Barclays Euro Aggregate Government Index - emprunts d’État (7-10 ans). Guide des investissements alternatifs - T2 2019. Données au 31 mars 2019.

Le Graphique 2 illustre la corrélation entre les principales classes d’actifs alternatifs et les marchés publics classiques. Les « diversificateurs » sont des stratégies générant des performances ayant une faible corrélation avec les actifs traditionnels, telles que certaines stratégies de hedge funds, ou encore des actifs réels (des actifs corporels comprenant des biens immobiliers, des infrastructures ou des moyens de transport). L’ajout de ces actifs à un portefeuille permet non seulement de protéger sa valeur lors d’un éventuel ralentissement, mais aussi, dans certains cas, d’améliorer son rendement.

GRAPHIQUE 2 : CORRÉLATIONS ENTRE MARCHÉS PUBLICS ET PRIVÉS

Depuis juin 2008, en performances trimestrielles


 

Sources : MSCI, Bloomberg Barclays, NCREIF, Cliffwater, Burgiss, HFRI, J.P. Morgan Asset Management. Actions mondiales : indice MSCI AC World Index. Obligations mondiales : indice Bloomberg Barclays Global Aggregate Index. Immobilier primaire américain : indice NCREIF Property Index - Composante Open End Diversified Core Equity. Immobilier primaire européen : indice IPD Global Property Fund Index - Europe continentale. Immobilier primaire Asie-Pacifique (APAC) : indice IPD Global Property Fund Index - Asie-Pacifique. Infrastructures mondiales (infra.) : indice MSCI Global Quarterly Infrastructure Asset Index (combinaison équipondérée). Prêts directs américains : indice Cliffwater Direct Lending Index. Private equity américain : indice Cambridge Associates U.S. Private Equity Index. Capital-risque américain : indice Cambridge Associates U.S. Venture Capital Index. Les indices de hedge funds incluent les éléments suivants : actions longues / courtes, valeur relative et macro au niveau global ; ils sont tous fournis par HFRI. L’ensemble des coefficients de corrélation sont calculés sur la base des données de performance totale trimestrielles, pour la période allant du 30/06/08 au 31/12/18. Les performances sont exprimées en USD. Guide des investissements alternatifs – T2 2019. Données au 31 mars 2019.

Comment intégrer les investissements alternatifs à un portefeuille traditionnel ?

Pour des investisseurs à long terme capables de renoncer à un certain volume de liquidités, une allocation stratégique en actifs alternatifs peut contribuer à améliorer le profil de risque / performance global de leur portefeuille. Le poids exact du compartiment alternatif au sein d’un portefeuille diversifié dépendra des objectifs de performance, des horizons d’investissement et des contraintes de liquidité individuels.

Pour les investisseurs qui ont un besoin quotidien de liquidités, la gamme des stratégies alternatives liquides investissant sur les marchés publics s’est également élargie ces dernières années.

Les investisseurs confrontés à des rendements réels sur liquidités négatifs, et à un potentiel de hausse limité des emprunts d’État si un ralentissement survenait, pourraient être intéressés par un portefeuille dont la diversification diffère de l’allocation traditionnelle 60 % actions / 40 % obligations. L’ajout d’actifs alternatifs peut leur permettre d’obtenir de meilleures performances corrigées du risque, d’augmenter leur rendement et d’accroître la résilience de leurs portefeuilles.

PDF-versie van dit artikel downloaden >
 


Le programme Market Insights fournit des données et commentaires détaillés sur les marchés internationaux sans se référer à des produits d’investissement. Conçu comme un outil permettant aux clients d’appréhender les marchés et d’accompagner leur prise de décision en matière d’investissement, le programme examine les répercussions des statistiques économiques actuelles et de l’évolution des conditions de marché. Dans le cadre de la réglementation MiFID II, les programmes JPM Market Insights et JPM Portfolio Insights sont des outils de communication marketing et ne relèvent pas des obligations de la MiFID II et du MiFIR spécifiquement liées à la recherche en investissement. Par ailleurs, les programmes JPM Market Insights et JPM Portfolio Insights ne constituant pas une recherche indépendante, ils n’ont pas été préparés conformément aux obligations légales destinées à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et ne sont soumis à une aucune interdiction de négociation en amont de la diffusion de la recherche en investissement.
Il s’agit d’un document de communication fourni à titre purement informatif. Il est à caractère éducatif et n’a pas vocation à être considéré comme un conseil ni comme une recommandation à l’égard d’un produit d’investissement, d’une stratégie, d’une caractéristique de placement ou à toute autre fin dans une quelconque juridiction, ni comme l’engagement de J.P. Morgan Asset Management ou de l’une de ses filiales à participer à l’une des transactions mentionnées. Les exemples cités sont d’ordre générique et hypothétique, et sont fournis à titre d’illustration uniquement. Ce document ne comporte pas d’informations suffisantes pour étayer une décision d’investissement et nous vous conseillons de ne pas le considérer comme base d’évaluation d’un investissement dans des titres ou produits financiers. En outre, il est conseillé aux utilisateurs de procéder à une évaluation indépendante des conséquences juridiques, réglementaires, fiscales, de crédit et comptables et de déterminer, avec l’aide de leur propre conseiller, si les investissements mentionnés dans le présent document sont adaptés à leurs objectifs personnels. Les investisseurs doivent s’assurer de disposer de toutes les informations existantes avant de prendre leur décision. Toute prévision, donnée chiffrée ou technique et stratégie d’investissement évoquée est présentée à titre d’information exclusivement, sur la base de certaines hypothèses et des conditions de marché actuelles. Elles sont soumises à modification sans préavis. Toutes les informations présentées sont considérées comme exactes à la date de rédaction, mais aucune garantie n’est donnée quant à leur exactitude et aucune responsabilité n’est assumée en cas d’erreur ou d’omission. Nous attirons votre attention sur le fait que la valeur des placements et le revenu que ces derniers génèrent sont susceptibles de fluctuer en fonction des conditions de marché et des conventions fiscales et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas la totalité des sommes investies. Les performances et les rendements passés ne préjugent pas des résultats actuels et futurs.
J.P. Morgan Asset Management est le nom commercial de la division de gestion d’actifs de JPMorgan Chase & Co et son réseau mondial d’affiliés. Veuillez noter que si vous contactez J.P. Morgan Asset Management par téléphone, vos conversations sont susceptibles d’être enregistrées et contrôlées à des fins juridiques, de sécurité et de formation. Les informations et les données que vous nous communiquerez ponctuellement seront collectées, stockées et traitées par J.P. Morgan Asset Management dans le respect de la Politique de confidentialité www.jpmorgan.com/emea-privacy-policy.
Ce document est publié par JPMorgan Asset Management (Europe) S.à r.l. European Bank & Business Centre, 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Grand Duché de Luxembourg, R.C.S. Luxembourg B27900, capital social EUR 10.000.000. Émis en France par JPMorgan Asset Management (Europe) S.à.r.l. –Succursale de Paris -14 place Vendôme, 75001 Paris -Capital social : 10 000 000 euros - Inscrite au RCS de Paris, n°492 956 693.

LV–JPM52128 | 06/19 | 0903c02a8261757f

 

Disclaimer

The Market Insights program provides comprehensive data and commentary on global markets without reference to products. Designed as a tool to help clients understand the markets and support investment decision-making, the program explores the implications of current economic data and changing market conditions. For the purposes of MiFID II the JPM Market Insights and Portfolio Insights programmes are marketing communications and are not in scope for any MiFID II/MiFIR requirements specificallyrelated to investment research. Furthermore, the J.P. Morgan Asset Management Market Insights and Portfolio Insights programmes as non-independent research have not been prepared in accordance with legal requirements designed to promote the independence ofinvestment research; nor are they subject to any prohibition on dealing ahead of the dissemination of investment research.

This document is a general communication being provided for informational purposes only. It is educational in nature and not designedto be as advice or a recommendation for any specific investment product, strategy, plan feature or other purpose in any jurisdiction, noris it a commitment from J.P. Morgan Asset Management or any of its subsidiaries to participate in any of the transactions mentioned herein. Any examples used are generic, hypothetical and for illustration purposes only. This material does not contain sufficient information to support aninvestment decision and it should not be relied upon by you in evaluating the merits of investing in any securities or products. In addition, users should make an independent assessment of the legal, regulatory, tax, credit, and accounting implications and determine, together with their ownprofessional advisers, if any investment mentioned herein is believed to be suitable to their personal goals. Investors should ensure thatthey obtain all available relevant information before making any investment. Any forecasts, figures, opinions or investment techniques and strategies set out are for information purposes only, based on certain assumptions and current market conditions and are subject to change without prior notice. All information presented herein is considered to be accurate at the time of production, but no warranty of accuracy is given andnoliability in respect of any error or omission is accepted. It should be noted that investment involves risks, the value of investments and the incomefrom them may fluctuate in accordance with market conditions and taxation agreements and investors may not get back the full amount invested. Both past performance and yields is not a reliable indicator of current and future results. J.P. Morgan Asset Management is the brand for the asset management business of JPMorgan Chase & Co. and its affiliates worldwide.

This communication is issued by the following entities: in the United Kingdom by JPMorgan Asset Management (UK) Limited, which is authorized and regulated by the Financial Conduct Authority; in other European jurisdictions by JPMorgan Asset Management (Europe) S.à r.l.; in Hong Kong by JF Asset Management Limited, or JPMorgan Funds (Asia) Limited, or JPMorgan Asset Management Real Assets (Asia) Limited; inSingapore by JPMorgan Asset Management (Singapore) Limited (Co. Reg. No. 197601586K), or JPMorgan Asset Management Real Assets (Singapore)Pte Ltd (Co. Reg. No. 201120355E); in Taiwan by JPMorgan Asset Management (Taiwan) Limited; in Japan by JPMorgan Asset Management (Japan) Limited which is a member of the Investment Trusts Association, Japan, the Japan Investment Advisers Association, Type II Financial Instruments Firms Association and the Japan Securities Dealers Association and is regulated by the Financial Services Agency (registration number “Kanto Local Finance Bureau (Financial Instruments Firm) No. 330”); in Korea by JPMorgan Asset Management (Korea) Company Limited; in Australia to wholesale clients only as defined in section 761A and 761G of the Corporations Act 2001 (Cth) by JPMorgan Asset Management (Australia) Limited (ABN 55143832080) (AFSL 376919); in Brazil by Banco J.P. Morgan S.A.; in Canada for institutional clients’ use only by JPMorgan Asset Management (Canada) Inc., and in the United States by JPMorgan Distribution Services Inc. and J.P. Morgan Institutional Investments, Inc., both members of FINRA; and J.P. Morgan Investment Management Inc.

In APAC, distribution is for Hong Kong, Taiwan, Japan and Singapore. For all other countries in APAC, to intended recipients only.

Copyright 2018 JPMorgan Chase & Co. All rights reserved.


0903c02a82434bed





0903c02a8238b62b

Managing volatility

Benefit from insights and products to help you cut through the noise and keep your portfolio on track.

Find out more >

ETF currency hedging strategies

Static monthly hedge

  • Monthly reset reduces transaction costs.
  • Consistent with many index methodologies, which may reduce tracking error.
  • Imperfect hedge may leave investors with unexpected currency risk.

Static daily hedge

  • Daily reset increases transaction costs.
  • Consistent with many index methodologies, which may reduce tracking error.
  • Daily reset minimises currency risk, however high transaction costs can outweigh benefits.

Tolerance-adjusted hedge

  • Hedges are reset whenever hedge ratio breaches pre-set threshold, resulting in lower transaction costs than daily hedging.
  • Difficult for index providers to reflect in index methodologies, which may increase tracking error.
  • Removes more currency risk than monthly hedging while reducing transaction costs compared to daily hedging.

Spotlight on hedge ratios

To achieve a 100% hedge ratio, the value of the derivatives used to hedge a portfolio’s currency exposures should equal the notional value of the portfolio’s assets.

If the value of the portfolio’s assets rises, the hedge ratio will fall and the portfolio will be under hedged.

If the value of the portfolio’s assets falls, the hedge ratio will rise and the portfolio will be over hedged.

If hedge ratios become too stretched there is a risk that the impact on the performance of one hedged share class could impact another share class of the same fund.

Regulatory measures require ETF providers keep hedge ratios within a 95%-105% tolerance, making a tolerance-adjusted hedging model appropriate for many ETFs.